webleads-tracker

La facturation électronique génère des gains à tous les niveaux | Acxias
 

Convention USF 2022 : Richemont présente son projet aux utilisateurs SAP Flash News - Convention USF 2022 : Richemont présente son projet aux utilisateurs SAP Avec son dispositif de facturation électronique, la France joue l’innovation Flash News - Avec son dispositif de facturation électronique, la France joue l’innovation Une collaboration fournisseurs renforcée sécurise la supply chain mondiale Flash News - Une collaboration fournisseurs renforcée sécurise la supply chain mondiale Pour les approvisionnements indirects, les solutions spécialisées ont la cote Flash News - Pour les approvisionnements indirects, les solutions spécialisées ont la cote Une solution de dématérialisation globale des factures Flash News - Une solution de dématérialisation globale des factures La facturation électronique génère des gains à tous les niveaux Flash News - La facturation électronique génère des gains à tous les niveaux

AccueilArticlesblogLa facturation électronique génère des gains à tous les niveaux

27 octobre 2022
https://www.acxias.com/wp-content/uploads/2022/10/Facture-electronique-Veille.jpeg

Au-delà des contraintes qu’il peut présenter, le passage à la facturation électronique, obligatoire à compter de mi-2024 dans le cadre de sa généralisation pour les transactions domestiques entre professionnels, constitue une formidable opportunité pour les entreprises. Il permet d’abord d’accélérer la digitalisation de la chaîne achats, approvisionnements et comptabilité fournisseurs, et ainsi d’optimiser les traitements : renforcement de la transparence et de la traçabilité des échanges, amélioration de la productivité et du confort de travail des collaborateurs, facilité et rapidité d’accès aux documents, réduction des erreurs et des litiges. « La facture, du fait de son caractère obligatoire, de son format quasi-standardisé et de son rôle clé dans le processus Procure-to-pay, est particulièrement concernée par la dématérialisation », observe Bertrand Gabriel, directeur du développement et des comptes stratégiques chez Acxias. « En lien avec les autres documents circulant dans l’entreprise (documents légaux, devis, contrats, commandes, bons de livraison et de réception etc.), qui s’y rattachent de près ou de loin, elle est généralement le déclencheur d’un mouvement de transformation digitale plus large et amorce souvent un cercle vertueux pour digitaliser au maximum les processus ».

La facturation électronique permet aussi de fiabiliser le processus et d’accélérer les traitements, et ainsi de respecter les délais de règlement convenus avec les fournisseurs. De ce fait, elle contribue aussi à réduire le risque de défaillance des fournisseurs tout améliorant les relations commerciales. « Les écarts temporels entre le paiement des charges (salaires, charges sociales, assurances, frais généraux, etc.) et le règlement des produits et services par les clients constituent l’une des premières causes de faillite des entreprises en France », explique Bertrand Gabriel, rappelant que respecter les délais de paiement de la LME (Loi de modernisation de l’économie) « c’est la loi, et ne pas s’y conformer peut coûter cher ». Selon lui, toutefois, les mauvais élèves n’ont pas forcément de mauvaises intentions. « Chez nos clients, nous constatons fréquemment que si l’entreprise ne paie pas ses fournisseurs dans les délais, ce n’est pas par choix délibéré, explique-t-il. C’est plutôt par incapacité de le faire, en raison de l’inadéquation de ses systèmes d’information Procure-to-pay, de la durée et des problèmes de fiabilité de l’acheminement des factures papier jusqu’à la comptabilité et de la masse des activités manuelles à réaliser pour l’enregistrement, le traitement, la validation, etc. »

Le principal intérêt du passage à la facturation électronique reste toutefois son coût très avantageux par rapport aux factures papier. Selon un amendement aux textes règlementaires datant de 2015, « des études montrent que les services comptables consacrent près d’un tiers de leur temps à la saisie manuelle des factures fournisseurs, et que leur dématérialisation permet une économie de l’ordre de 50 à 75 % par rapport à un traitement papier, pour une réduction de coût de traitement d’environ 30 % ». Or, on estime de 10 à 20 euros le coût du traitement manuel d’une facture papier entrante, auquel s’ajoutent son stockage, son archivage et, le cas échéant, sa recherche pour consultation, soit plus de 3 euros en moyenne en tenant compte des coûts directs (temps passé, surfaces de stockage, etc.) et indirects (pertes, retards occasionnés, etc.). En dématérialisant les factures, la réduction globale des coûts peut donc dépasser 50 %. Mieux, « en automatisant l’ensemble du processus Procure-to-pay suivant les bonnes pratiques avec une solution digitale adaptée, il est possible de décupler les gains et d’accélérer le retour sur investissement », complète Bertrand Gabriel.

Article complet de La Veille Digital Achats : « Comment transformer la contrainte de la facturation électronique en opportunité »

LES BUREAUX ACXIAS
Suisse
Le Coutset 18
1485 Nuvilly
France
8 rue de Choiseul
75002 Paris
CONTACTER ACXIAS
Nous privilégions les échanges directs avec nos clients.
Vous avez une question, vous souhaitez un diagnostic ?
N'hésitez pas à nous contacter :
Suisse : Tél. 0215 190 150
France : Tél. 01 84 17 63 31
RESTONS EN CONTACTRetrouvez-nous sur :
PUBLICATIONSRecevez nos publications
Tous les mois notre équipe décrypte des problématiques qui font le buzz rien que pour vous !
Copyright © 2021 Acxias – Tous droits réservés